Normandy

Publié le 14 Juillet 2007


Aujourd'hui, je me contenterai juste de vous faire connaître un site intéressant pour les Normands.
C'est suite à un com que j'ai découvert ces pages, d'un anglais passionné par la Normandie et par son histoire.
Ces pages sont remplies de liens intéressants, et l'on s'aperçoit que notre province n'est pas oubliée par les descendants du Duc Guillaume... 

EDIT :

Dans mon enthousiasme, je me suis trompé, Francis est français, mais son blog est en anglais, car il a très longtemps fréquenté Jersey, les Anglo-Normandes...
Mais il le dit mieux lui même :

Salut Serge ! Merci de ce trés gentil commentaire ça fait vraiment chaud au coeur, simple petite rectification je ne suis pas anglais, je suis juste un pti gars du Cotentin aux racines gouvillaises. Mon sites est en anglais à l'origine pour garder contact avec mes amis de l'ile de Jersey où j'ai passé de long moments depuis mon enfance. Jersey, cette Normandie qui ne fut jamais francaise reste mon Avalon personnel. Assister a l'ouverture des Etats de Jersey (leur parlement) c'est à dire voir une assemblée qui se réunit au nom des lois normandes et du duc cela m'a remué et fait comprendre que la Normandie mérite peut être d'avoir un destin different voir méme un destin propre... Tout les commentaires d'amitié et temoignage d'affection venant d'irlandais et d'écossais qui se souviennent eux de nos liens avec eux, cela requinque son normand. Même si j'ai parfois l'impression d'etre une sorte de dernier des mohican, ce site me rassure un peu il y a encore des Normands qui se rappellent de leur vrai nature.









Rédigé par Sergepassions

Publié dans #Cotentin - Normandie

Commenter cet article
F
ah, oui, et pardon pour les horribles fautes d'accord et d'orthographe de mon dernier commentaire, honte à moi !!!
;)
Répondre
F
Salut Serge !

Merci de ce trés gentil commentaire ca fait vraiment chaud au coeur, simple petite rectification je ne suis pas anglais, je suis juste un pti gars du Cotentin aux racines gouvillaises. Mon sites est en anglais a l'origine pour garder contact avec mes amis de l'ile de Jersey où j'ai passé de long moments depuis mon enfance. Jersey, cette Normandie qui ne fut jamais francaise reste mon Avalon personnel.
Assister a l'ouverture des Etats de Jersey (leur parlement) c'est a dire voir une assemblée qui se reunie au nom des lois normandes et du duc cela m'a remué et fait comprendre que la Normandie merite peut etre d'avoir un destin different voir méme un destin propre...
Tout les commentaires d'amitié et temoignage d'affection venant d'irlandais et d'ecossais qui se souviennent eux de nos liens avec eux, cela requinque son normand.
Même si j'ai parfois l'impression d'etre une sorte de dernier des mohican, ce site me rassure un peu il y a encore des Normands qui se rappélle de leur vrai nature.

J'en profite pour te passer une belle chanson trouvée sur l'etoile de Normandie :





Moi je viens d'un pays,
comme un bateau de pierre,
où les gens viennent du nord,
où ils sont restés fiers.

J'ai grandis sur ces cotes,
où les mots sont précieux,
ou l'on garde ça pour soi,
c' empêche pas d'être heureux.

Mais ils ont pris ma langue,
et ils ont pris ma terre,
dis qu'on devais la fermer,
et apprendre a ramper.

Et mé si j' voulais plus,
et si j' leu disais merde,
rattraper l' temps perdu
que j'ai pus envie de perdre


Car je viens d'un pays,
comme un bateau de pierre,
où les gens viennent du nord,
où ils sont restés fiers.

Mais z' ont ont battus nos pères ,
quand c'était d'pauv gamins,
parce qu'ils causaient la terre,
avec les mots d' ichin,

Alors sort de ton trou,
et repart dont tcheu té
laisse cette terre bien à nous
et laisse nous vivre en paix

ouaiii !

Bats té comme homme,
mé jsi plus un petiot
et si t'envoie les bleux
j'leur garde un bio coutiaux

Moi, je suis d'un pays,
comme un bateau de pierre,
et si l' français m' le prends,
J'ai plus rein d'aut' su terre.

J' leur montrait qu'un normand
ca sait rester debout,
quand des laches a deux-cents,
veulent lui casser les genoux,

méme S'tu m'romp les os
mém s'tu m'brises les dents,
méme ta lame dans mon dos,
Ben mé je resterai normand,


Alors sort de ton trou,
et repart dont tcheu té
laisse cette terre bien à nous
et laisse nous vivre en paix

Car je suis d'un pays,
comme un bateau de pierre,
qui m a donné la vie
dont je veux rester fier.

Reviendrons les printemps,
qui nous font espérer,
au doux rire des enfants,
ceux qu'on a pas brisé.

Et j' prendrai Marie
par sa ptit' main d'enfant,
on ira voir la mer,
et ses rochers brillants.

J lui jurerai mon amour,
sur une belle pierre de fée,
et chacun a not' tour
on s donneras un baiser

Car je suis d'un pays,
comme un bateau de pierre,
Où l' amour tisse nos vie,
même s' on en parle guère.


apparement ca se chante commme le refrain de"c'est pas l'homme qui prend la mer" de Renaud.



Voilà c'est tout pour aujourd'hui, passes une bonne journée et n'hesites pas à me contacter si quelque chose sur mon site t'interesse.

Amitié Francis of the bay
Répondre
U
J'étais déjà allé sur le site de Francis de Jersey, le plus beau , c'est que j'apprend encore des choses sur ma région ;) bon dimanche Serge @+
Répondre
D
vrai étonnant ce blog une vrai passion pour la normandie bonne journée
Répondre