Fenêtre romantique

Publié le 12 Novembre 2005

Une photo ressortie des images de cet été, en Thiérache...
Et de la poésie...



Fenêtre romantique

*****

"Voici l'heure où le pré, les arbres et les fleurs
Dans l'air dolent et doux soupirent leurs odeurs.
Les baies du lierre obscur où l'ombre se recueille
Sentant venir le soir se couchent sur leurs feuilles.
Le feuillage qui boit les vapeurs de l'étang
Lassé des feux du jour s'apaise et se détend" ...


Le coeur innombrable
 Anna de Noailles


Ci-dessous, ne n'est pas un poème... mais j'ai toujour considéré que la prose de Colette était poétique...  Serge


"Fraîche, agréable matinée d'octobre, une de celles qui consolent d'avoir quitté l'été, tant elles sont douces, d'un bleu de fumée, et immobiles . Le moindre gazon sent le labour ; l'arôme romanesque du lierre traîne au pied du mur et les buis bas fleurent la bière blonde. Sur les plates-bandes, des mésanges courent comme des rats, excités par l'abondance du ver et de l'insecte engourdi. Une biche prisonnière brame tout bas, flaire le vent et appelle la forêt lointaine. Il ne fait pas bon être captif ce matin."


Colette


"En automne, à cette heure où le soir triomphant
Inonde à flots muets la campagne amaigrie,
Rien ne m'amusait plus, lorsque j'étais enfant,
Que d'aller chercher l'âne au fond d'une prairie
Et de le ramener jusqu'à son écurie.
Nous allions ventre à terre, et l'églantier griffant,
Les ajoncs, les genêts, la hutte rabougrie,
Les mètres de cailloux, le chêne qui se fond,
La ruine, le roc, la barrière pourrie
Passaient et s'enfuyaient comme une songerie."


Jenny Vialon

*****

Merci, AR, de me faire découvrir la poésie.


Rédigé par Serge Passions

Publié dans #Livres - textes

Commenter cet article

binicaise 22/02/2007 15:04

La Thierache ses églises fortifiées, j'aime cette région peu connue mais très belle, je n'y vais pas assez souvent.
Amicalement Jacqueline

Serge 22/02/2007 15:10

Tu vois, ma cousine qui habite Binic et sa soeur jumelle sont originaires du Nouvion-en-Thiérache...  J'y vais presque tous les ans, car la troisième petite soeur est restée au Nouvion ! Et ma tante, leur mère, y habite.

Anthea 14/11/2005 21:01

Quelle douceur émane de cette photo.

Martine, la pÚlerine 14/11/2005 07:23

J'ai tendu la main à travers la photo pour récolter quelques graines de ces superbes roses trémières qui donnent en effet un aspect très romantique à ta jolie fenêtre...
amitiés

clicclac 12/11/2005 23:49

Une fenêtre ouverte .vers le romantisme et la poésie... Très belle symbiose entre l'image et le texte
unelorgnettemagique.com

Moyra 12/11/2005 14:27

La poésie n'est pas faite que de rimes, plus ou moins riches par ailleurs. Cette prose de Colette illustre parfaitement ton image si romantique mais aussi très poétique. Partagée entre ombre captive et lumière libérée. L'une essaie de pénétrer l'autre et seule la fenêtre, peut et va, décider de tout! Une curieuse petite plante grimpante tente de mettre son grain de folie vivante dans cette scène. Merci Serge pour ce mélange magique. Bon week-end.