Souvenir - vacances d'hiver

Publié le 5 Décembre 2007

 

 

La maison - Village Piel
Dessin Serge - Traitement photoshop

 

 

 

La nuit était noire, car en ce temps là, nulle lumière ne polluait la nuit…
Seulement selon la saison, les étoiles ou la lune.
Notre « chambre », modeste pièce nue, aux murs de ciment, pas encore tapissée, pourvue d’une petite fenêtre donnant sur le jardin, était froide.
Blottis dans le lit, (on avait réchauffé les draps avec deux briques enroulées dans des journaux) mon frère et moi n’avions que la tête qui dépassait, sous les couvertures et l’édredon de plume.
Les parents, l’oncle et la tante parlaient dans la pièce principale, sous la suspension.
Nous les écoutions parfois, et regardions le filet de lumière sous la porte.
Il y avait souvent du chahut sous les draps, et les parents, quand nous faisions trop de bruit, nous lançaient :
« voulez-vous bien dormir ! »

Le matin, la pièce avait perdu le peu de chaleur accumulé le soir. Mais sous l’édredon, il faisait bon !
Nous étions toujours pressés de nous lever, au grand regret de nos parents qui savouraient le repos dans leur lit.
Mais c’était dur, de sauter sur la carpette, les pieds recroquevillés, et d’enfiler le pantalon glacé, la chemise froide…
Nous sortions en douce, passant devant le canapé déplié, dans lequel dormaient les parents… Ils ne nous voyaient pas… ou faisaient semblant.
Nous ouvrions la porte en silence, donnions une caresse au chien qui dormait devant sa niche, poussions la barrière, et découvrions le chemin aux flaques gelées, aux herbes givrées…
Nous allions jusqu’à notre ami l’orme, au bout du chemin, regardions les champs froids, tapions du pied sur le sol pour nous réchauffer… hésitions, et selon notre courage, continuions notre promenade, ou rentrions penauds nous mettre au « chaud » dans la maison.

 

 

Il fallait alors patienter longuement, attendre que la tante se lève, ranime le feu, chauffe le café, pose les grands bols sur la table, coupe les  tartines dans le pain de six livres…

 

Serge

 

Rédigé par Sergepassions

Publié dans #Livres - textes

Commenter cet article

Les Baillerg 10/12/2007 10:00

Merci...merci beaucoup

Bises

lecracleur 09/12/2007 12:53

ma jeunesse en GIRONDE à MONSEGUR chez mes grands-parents le gros galet chaud entouré de drap au fond du lit,la cheminee flambait jour et nuit, le grand père dormait avec un bonnet de nuit blanc avec un petit pompon sur son lit de camp(ancien militaire de 14-18 et 39-45)

panoramax 08/12/2007 23:56

c'est vers saint planchers , comme je suis curieux google @+

L@urence 07/12/2007 17:26

je vous imagine, tous les 2 ... et c'est une belle histoire émouvante d'une époque qui laisse de la nostalgie ...
c'est toi qui a fait ce dessin ? un dessin ensuite retouché par logiciel ? c'est vraiment une belle réussite, félicitations.

Sergepassions 07/12/2007 17:53

Oui, Laurence...La gouache/aquarelle d'origine est visible ici :http://passionsdeserge.over-blog.com/article-102780.htmlMais j'avais besoin d'une ambiance froide, d'hiver. J'ai passé la peinture en N&B, puis j'ai recolorisé avec des teintes plus froides...Et voilà...Les souvenirs sont exigeants...

Anne 07/12/2007 08:36

Coucou Serge!
J'aime beaucoup ta description, à la fois réaliste et poétique.
Il est vrai que de tels souvenirs d'enfance/de jeunesse marquent... J'ai moi aussi d'excellents mais froids souvenirs de certains hivers passés chez mes grands-parents.