La foudre

Publié le 18 Mars 2005

 

Un jour, chez mon oncle, la foudre était tombée devant la porte.
Nous écoutions la T.S.F. … Quelle frayeur !
Tout c'était éteint tandis qu'un claquement immense et une vive lumière embrasait la porte. Sur le seuil, une marque noir  dans le ciment.
Pendant de longues heures, une odeur de chaleur, de brûlé avait plané sur la maison.

Il courait d'étranges histoires, sur les éclairs, la foudre.
C'était l'histoire d'une boule de feu qui descendait le long des fils électriques, entrait dans la maison, et perçait une rangée de tasses pendues au vaisselier.
Et cet homme que la foudre avait frappé, mais qui, miracle, s'en était sorti indemne, seuls ces vêtements ayant été brûlés.
Aussi ne ménageait-on pas les conseils :
--Ne cours pas quand il " fait " des éclairs…
--Ne t'abrite pas sous les arbres isolés…
Nous n'en tenions pas vraiment compte, mais, l'oreille basse, le cœur inquiet, en jetant des regards indirects vers le ciel, nous souhaitions comme nos ancêtres qu'il ne nous tombe pas sur la tête.


Rédigé par Serge Serge Passions

Publié dans #Livres - textes

Commenter cet article

Serge 18/03/2005 11:26

Ici, en france, il y a partout, sur les édifices publiques, des paratonnerres... Ainsi près de chez moi, sur le chateau-d'eau ! Ce sont des protections assez efficaces...
Par temps d'orage, je ne débranche que la ligne téléphonique, (surtout pour le PC et le modem) .

Sri 18/03/2005 11:21

Chez nous, s'il y a orage, il faut tout de suite tout débrancher : téléviseurs, frigo, tout absolument tout. Je n'oublierai jamais la fois où la foudre a brûlé une maison voisine de fond en comble... brrr !!

Marie 18/03/2005 09:20

J'ai aussi vu la foudre tomber, elle avait cassé un arbre en deux, depuis je crains l'orage, je débranche tout.