Bonbons et jeux

Publié le 15 Avril 2005



En sortant de classe, nous achetions dans une épicerie, au bout de la rue, des bonbons et des sachets d’une poudre rafraîchissante, qui donne tant soif.
Les mêmes bonbons que Renaud a chanté dans « Mistral gagnant ».
A la maison, nous mangions dans la cuisine. C’était plus simple, et nous avions vue sur la cours.
Mon frère, et moi même, lorsque nous étions punis, allions bouder sous la table. Une table ronde, couverte d’une nappe marron, frangée, qui tombait jusqu’au sol.
Attentifs aux bruits, nous jouions discrètement. Puis maman nous faisait sortir. Nous quittions alors notre abri presque à regret.
Lorsque le temps était sombre, nous faisions du cinéma.
Le jeu consistait à fabriquer avec une boite à chaussures un projecteur rudimentaire. La loupe que mon père cherchait pour faire ses mots-croisés en était l’objectif.
Un trou à l’avant, deux  fentes servant de passe-vue, et le  tour était joué !
Nos films étaient les négatifs des photos familiales. La lampe de poche prise sur la table de nuit des parents était la source lumineuse. Un torchon tendu sur le mur servait d’écran.
Quelle émotion quand une image pas très nette apparaissait sur l’écran. L’émotion même des frères Lumière, et d’Edison…


Publié dans #Livres - textes

Commenter cet article

Sylvie 26/07/2007 17:02

Si,si, un vrai talent pour l'écriture, j'aimerais beaucoup lire tes souvenirs contenus dans un roman, c'est tellement vivant, rafraîchissant, en même tant je me régalerais de bonbons

Serge 17/04/2005 15:39

Non, Sabine, ce n'est pas tiré des "Allumettes suédoises"...
Il s'agit bien de mes souvenirs, et d'ailleur, je n'ai pas le talent de Robert Sabatier, (et je n'ai pas eu non plus une enfance aussi tumultueuse et variée...La mienne était plus ordinaire !)
Je reprends ces textes, partiellement, de deux cahiers que j'avais remplis quand j'avais 20-25 ans... Il y a encore de nombreux extraits à venir.

Sabine Biazot 17/04/2005 11:56

Je n'ai pas très bien compris si ce texte fait toujours partie "des allumettes suédoises" ou si c'est un morceau de ta vie !? Peux-tu m'éclairer?...Merci, gros bisous, Sabine B

moyra 16/04/2005 18:25

Mes parents nous obligeaient à aller au cours de cathéchisme. La seule chose qui nous motivait pour y aller, ma soeur et moi, était l'arrêt sur le chemin pour acheter des brisures de bonbons à la confiserie du coin. Quel bonheur que ce petit paquet informe en papier kraft qui contenait tant de délices en touts petits bouts.La monnaie pour la quête donnée par nos parents pour la messe qui suivait le cathéchisme était engloutie par nos petitts becs gourmands. Mais chuuut!

Serge 16/04/2005 16:20

Mon époque, c'était les "élastiques" de zan, les roudoudous, les "bois d'jus", les malabars, les carambar, etc. Miam ! :-)