Histoire- Géo

Publié le 28 Avril 2005


J'aimais plus encore la classe l'après midi. Il y avait histoire ou géographie.
Cela me plaisait d'entendre raconter la révolution de 1789, ou le plateau de Millevaches.
Il fallait retenir la longueur des fleuves, les villes qu'ils traversaient, la hauteur des montagnes.
Un nommé P. Nous apprit que le Mont Blanc mesurait 4807 kilomètres…
La maîtresse se prit la tête à deux mains et fit une grimace, tandis qu'il riait aux éclats.
Dés qu'il ouvrait la bouche, il disait des énormités qui déclenchaient les rires.
Parfois, un élève était allé dans la région étudiée, et il nous racontait ce qu'il avait vu. La leçon devenait un plaisir, la discussion était passionnante.
Puis Mlle sortit un stéréoscope, et je trouvai les images en relief si belles que je me promis de demander à ma mère d'en acheter un.
Petits plaisirs, comme celui de la radio, qui nous enchantaient, et qui feraient sourire un enfant gavé de technologie, saoulé de télé, comme aujourd'hui.
Tout n'était pas rose : je détestais la liste interminable des départements, de leur préfecture, et de leurs sous-préfecture…
Manche, 50, chef-lieu Saint-Lô, sous préfecture Cherbourg, Avranches, Coutances…
Maudits départements ! C'était à vous dégoûter à jamais des voyages !

Rédigé par Serge Passions

Publié dans #Livres - textes

Commenter cet article
D

http://feqrrasfsbbgr.host.com
desk3
[url=http://feqsrasfsbbgr.host.com]desk4[/url]
[link=http://feqarasfsbbgr.host.com]desk6[/link]
Répondre
C
Et les comptoirs des Indes: Yanaon, Karikal, Chandernagor, Pondichéry, et Mahé. C'est pas tout jeune tout ça..
Répondre
L
Merci encore Serge pour ces souvenirs qui font remonter les nôtres! Les cours de géo-histoire... Avec ceux de français, c'étaient mes cours préférés. Pas de problèmes de départements ici: les noms des provinces canadiennes, des grands fleuves, etc. Ce qui était le plus passionnant, les leçons de "météo" puisque l'enseignant était météorologue de formation. En histoire, j'ai eu la chance d'avoir comme professeur un Égyptien. Or, à cette époque, je voulais devenir égyptologue, ce que l'orienteur professionnel m'a fortement déconseillé...! De manière détournée, je suis pourtant devenue ce que voulais être! Archéologue.... mais des textes!
Bien hâte, Serge, de voir de quoi tu vas maintenant nous parler pour pouvoir continuer cette autobio spontanée par commentaires!
Répondre
L
Bonjour. Tous les jours, un blog est mis en avant sur critique.over-blog.com

Peut-être celui-ci ? Nous espèrons que les remarques seront constructives !

A bientôt.
Répondre
B
CZ..je sais pas j'ai recopié ce petit bateau d'un autre dessin mais je ne sais même plus où je l'ai trouvé...Il faudrait que je sois plus ordonnée ! Gros bisous, sabineb
Répondre
M
J'aimais aussi la géo mais avais horreur de dessiner toutes ces cartes...D'autres élèves en faisaient de si belles aux crayons de couleurs. Aujourd'hui les feutres salissent tous les cahiers que nous mettions un point d'honneur à garder "bien tenus". Les temps changent.
Répondre