La pilaison

Publié le 10 Février 2007


Les deux photos d'aujourd'hui sont la suite logique de l'images d'hier.
Faire le cidre de cette façon artisanale était un plaisir. Car ceux qui en faisaient beaucoup utilisaient déjà, dans les années 50 - 60, des presses mécaniques à moteur.
Notre oncle ne faisait du cidre que pour sa consommation.
Nous ramassions les pommes, qui étaient broyées ou écrasées, chargions le pressoir.
C'était un plaisir. L'odeur sucrée du jus attirait les guêpes, qui étaient très excitées.
Avec le pur jus à peine sorti, on faisait aussi une délicieuse gelée...




L'oncle et la tante chargent le broyeur, (bricolé par notre oncle !). Ma mère, mon frère, mon père regardent.



Voici le pressoir. Des claies séparent les couches de pommes écrasées.
On doit presser doucement, puis de plus en plus fort.




Rédigé par Serge

Publié dans #Photo - peinture - etc.

Commenter cet article

clicclac 10/02/2007 18:30

Ces anciens modes de production artisanale sont encore en vigueur chez certains particuliers qui veulent remettre à l'honneur les procédés de leur parents..
Amitiés Baudouin

pauline 10/02/2007 17:58

Oui, c'est bien de se souvenir, aussi à l'aide de ces bonnes photos c'est une chance . Bon week-end

francoise dOléron 10/02/2007 16:52

Supers les photos de la récolte des pommes et du beau vieux pressoir pour le jus de pommes

Bisous

Françoise