Matelot - Je me souviens 3

Publié le 16 Avril 2012

 

 

3

 

 

 

Ah ! « le jardin », mot magique !  A ce mot, matelot se levait, déjà impatient. Il hésitait avec les mots en « in », comme lapin, sapin, chemin… sa tête étonnée était si belle !

En lui disant ce mot aimé, il penchait la tête d’un côté puis de l’autre, faisait ses mines.

Il avait ses mots magiques, comme la dernière phrase du journal TV de la deux, « et pour fermer le journal », qui le faisait bondir sur ses pattes pour le pipi du soir.

Mais jardin restait le maître mot… Matelot adorait le jardin… Le jardin est en fait un terrain de 3600 m², dont nous cultivons une petite partie en jardin. C’est un champ planté d’arbres d’arbustes et de diverses plantes.

Aussitôt arrivé au jardin, Matelot se précipitait vers la cabane, le museau sur la porte, attendant avec impatience de prendre son jouet, un hexagone de caoutchouc indestructible, car aucun ballon ou autre jouet ne lui avait résisté.

 

  Matelot jouet 2012


Le jeu  chez les Border Collie est spécial ! Alors qu’un autre chien attend que vous lanciez le jouet, le Border se précipite dés que vous  prenez le jouet en main, accomplit un grand demi-cercle, s’aplatit au sol, et attend que le jouet soit lancé… Instinct de chien de berger. Etait-il mignon ainsi en attente !

 

Matelotjeux.jpg


Lorsqu’il attrapait le jouet, il le promenait, tournant un peu sur place et semblait le traîner au sol… Puis il revenait… mais pas question de donner le jouet, il fallait ruser pour le prendre, puis tout recommençait, de nouveau, il partait en demi-cercle et se couchait, en attente du lancé.

Si nous étions occupés, que nous le délassions un peu, il posait le jouet près de nous, et allait attendre plus loin, souvent sous un rosier. Il y était si souvent que la terre était nue… Il avait aussi dénudé deux grands arcs de cercles dans le terrain, par ses passages répétés.

Il avait près du banc ou nous nous reposions une gamelle d’eau fraîche… mais il allait parfois boire dans le bassin des poissons rouges et des nénuphars.

 

 

Matelot-gamelle.jpg


Brave chien dont le bonheur était de courir, d’être près de ses maîtres, de jouer avec eux.

 

 

  Matelot regard a

 

 


Rédigé par Sergepassions

Publié dans #Animaux familiers

Commenter cet article

lucie 18/10/2012 07:46


Bonjour Monsieur!


Je suis arrivée sur votre blog par hasard, stupéfaite de la ressemblence entre votre compagnon et ma chienne, Saïane, j'aimerais si cela ne vous dérange pas glâner quelques conseils auprès de
vous tant qu'à la vie avec un border collie voyant dans vos descriptions à quel point en plus de leurs physiques leurs mentalités se ressemblent! N'hésitez pas à me contacter par mail ! Merci!

Sergepassions 18/10/2012 08:36



Merci Lucie


Mais je n'ai pas votre émail !


Comme le mien est sur mon blog, je vous le donne :
serge.passions@sfr.fr


J'ai repris un Border... Avec un caractère différent de Matelot. Adorable, mais plus difficile à éduquer.


Je ne peux que vous conseiller l'excellent forum (très convivial, simple, de vrais amateurs passionnés)


http://www.passionborder.com/



Rima 21/04/2012 17:55


Bonjour ,un chien intelligent ,il ne lui manquait que la parole..c'est sur qu'un compagnon comme ça ,c'est une présence et je comprends  qu'il  doit te manquer...mais un autre petit
bout prendra sa place.bonne fin de journée.

Sergepassions 21/04/2012 20:49



J'ai encore plein de choses à dire de lui...


Cela viendra goutte à goutte !



Joy 20/04/2012 14:09


Magnifiques photos, j'ai du mal a a accepter qu'un chien en pleine santé puisse partir aussi vite, comme ma Léa qui est parti a l'age de 7 ans du typhus en 2 jours de temps, elle aussi
était pleine de vie, aimait aboyer aprés les oiseaux, les papillons et qui était le cauchemar des souris, car elle en attrapait autant qu'un chat et  qui l'a conduit a sa perte, car elle a
ete contaminé par une souris ou un mulot malade. Elle est morte en 2007, et poutant, pour moi, c'était comme si c'était hier . Je dois dire que la mort prématurée de matelot   a fait
remonter les souvenirs et ça fait encore mal, même si j'ai encore des chiens. Chaque chien a une place trés spécial dans ma vie, et c'est un ou une amie qui part. Vous
allez me trouvez gateuse, mais ça fait du bien d'en parler, et c'est pourquoi, Serge, je te comprends si bien. Joy.

Sergepassions 20/04/2012 14:19



Merci joy....


Ce n'est certe pas moi qui vais te dire que tu es gâteuse... Je te comprends trop bien !


Moi, je suis au temps des "et si"...


Et si, malgré tout, je l'avais fait opéré... et si je l'avais gardé avec un chariot, et comment faire ceci, et pourquoi cela... Aurait-il été maheureux...
Ai-je bien fait ?
Nous ne sommes pas prêts de l'oublier


 


 


 



Guy_Noël 16/04/2012 21:01


En suvenir de Matelot cette citation qui est en tête de mon blog : "regarde ton chien dans les yeux et tu ne pourras pas affirmer qu'il n'apas d'ame."


(Victor Hugo)