Bosco - L'âne Culotte

Publié le 12 Mars 2006





L'âne Culotte



On considère l'âne Culotte comme un livre pour enfants...
J'en suis un peu étonné...
Si d'autres livres d'henri Bosco, comme "L'enfant et la rivière", "Bargabot", "Le renard dans l'île", sont des livres de qualité, assez faciles à lire, il me semble que l'âne Culotte est d'une autre essence.
C'est le premier tome du cycle d'Hyacinthe, qui se compose ainsi :

L'âne Culotte, Hyacinthe, Le jardin d'Hyacinthe.

Il y a des personnages savoureux dans l'âne Culotte.
Le narrateur, Constantin Gloriot, la petite Hyacinthe, la Péguinotte, servante au grand coeur mais avec son caractère, Grand-mère Saturnine, l'inquiètant Monsieur Cyprien, l'abbé Chichambre...
On remarque d'abord que les noms des personnages, chez Bosco, sont des noms un peu rares, vieillots, évocateurs...
Les types des personnages sont tellement forts, qu'on les retrouve dans toute l'oeuvre de Bosco, sous d'autres noms, ou identiques... Ainsi le berger Arnaviel, revient dans plusieurs titres...
La servante dévouée, au fort caractère, apparaît dans de nombreux livres de Bosco, dans "le Trestoulas, "L'âne Culotte", et, sous d'autres formes : tante, cousine, etc. dans les souvenirs de l'auteur.
L'enfant, Contantin Gloriot, a des ressemblances avec l'auteur lui-même... Le goût de la solitude, un caractère aimant, mais qui se dissimule...
Ce cycle d'Hyacinthe, est une suite de livres magiques, baignés de mystère...
Monsieur Cyprien, vieil homme ayant bourlingué, a rencontré dans des contrées perdues des tribus anciennes, détenant de grands pouvoirs magiques...
Monsieur Cyprien veut recréer sur terre le paradis terrestre... Mais un homme peut-il créer le paradis, n'est ce pas un sacrilège, un rêve fou...

"J'ai dit les mots; j'ai fait les gestes. Les mot, je les ai prononcés avec la voix juste, et l'intonation véritable. Les gestes, ma main les a tracés suivant les prescriptions du rituel".

Le paradis de Monsieur Cyprien a pour nom Fleuriade.
Dans un décors de roche et de sècheresse, miraculeusement, les arbres fleurissent, les animaux s'approchent...
Constantin Gloriot lui même vient à Belles-Tuiles, le mas de monsieur Cyprien.

"J'ai fait un pacte avec la Terre. Aux pays lointains de la mer, de vieux hommes m'ont initié aux mystères. je connais peu de choses, mais je possède quelques Mots, les Maîtres Mots."

.........................

L'âne Culotte, lui, est venu de son plein gré !

"...Bêtes et plantes m'obéissent. Je les aime. Mais pourquoi le renard ne s'est-il pas rendu ?
Pourquoi vient-il tuer jusque dans le jardin de Fleuriade ? Car c'est lui. Faut-il le tuer à son tour ?
Tuer.
Non."

Mais sa haine monte contre le renard.
Des bohémiens campent près de là... Ils possèdent un monstre, un serpent, un naja énorme... Ils ne le maitrisent plus...
Le naja suit cyprien...
Le serpent entre au paradis de Fleuriade...
Puis Cyprien veut l'enfant, Constantin Gloriot, pour lui offrir le paradis...

"Il me faut l'enfant"

"cet enfant doit être sensible aux Prestiges des Charmes...
...comme le loup, l'épervier, le serpent.
Mais que vais-je penser ? Où est ma tête ? Cette petite bête humaine, puis-je l'attirer de la sorte ?
Faire agir les Mots, le Ton juste, la Musique, peut-être ? Ai-je le droit de l'asservir ?
Je l'aime, je le sens, c'est une chose tiède et dure, délicate et terrible, insoumise et fidèle."

Comme on le voit, ce livre magique, mystérieux, ouvre de nombreuses portes, explore l'imaginaire...
L'imaginaire, c'est le monde de Bosco...
Il serait bon de relire ce roman, ou de le faire lire à un enfant d'aujourd'hui ... pour voir.


Rédigé par Serge

Publié dans #Livres - textes

Commenter cet article

ROSELINE 05/09/2006 13:27

Merci Serge pour ton blog où je suis venue par hazard et toutes mes félicitations !

Roseline.

adjaya 15/03/2006 12:11

Bonjour serge, j'ai donné  mon accord suite à ta demande d'utilisation de photos, je te demande juste en échange de citer  la source des dites photos. bien à toi..

Serge 15/03/2006 15:55

Bien sur !  je l'aurais fait, c'est la moindre des choses...Dans quelques temps, car je vais relire "L'habitant de Sivergue" avant de faire l'article... Merci !

christian 13/03/2006 11:27

:0014:  Bonjour Serge , je ne connaît pas du tout ce livre . Bonne journée.

colette 13/03/2006 10:15

Bonjour Serge
Ben oui, rien a voir avec le bonnet d'âne que l'on nous parlait à l'école pour punir les enfants.
Vrai, il faudrait que je le lise Bosco et son âne culotte
Colette 

rose 13/03/2006 08:50

C'est on voit plus beaucoup d'ane ,mes c'est mignon tous plein , bonne journée ..........rose